21 Octobre • Assemblée Générale
 
 

  L'ISNCCA

  Statuts

  Informations

  Liens

  NewsLetter

  Partenaires

ActUalité

Retour   Envoyer à un ami  Imprimer 

 

Mission Offre de soins sur l'ensemble du territoire

Posté par Céline GAGNEPAIN, le Mercredi 01 Octobre 2008

 

Fichiers joints :
20081001_CDP_Mission_offre_de_soins_ANEMF_ISNAR_ISNIH_ISNCCA.pdf

 

Communiqué de presse du 01/10/2008 commun à l'ANEMF, l'ISNAR-IMG, l'ISNIH et l'ISNCCA.

MISSION « OFFRE DE SOINS SUR L’ENSEMBLE DU TERRITOIRE » : LES CONTRADICTIONS SE RAMASSENT À LA PELLE.


Les représentants des étudiants en médecine et des jeunes médecins (ANEMF, ISNAR-IMG, ISNIH, ISNCCA) s’insurgent après la publication du rapport de la mission parlementaire « Offre de soins sur l’ensemble du territoire ».

Cette mission parlementaire, qui n’a jamais auditionné aucun représentant de la médecine de demain, et n’a manifestement pas pris connaissance des conclusions des Etats généraux de l’organisation de la santé (EGéOS), prétend pourtant connaître ce qui est bon pour l’avenir de la profession. Affirmant avoir traité le problème de la démographie médicale « sans tabous », la mission appelle à réguler de façon coercitive l’installation des médecins sur le territoire, en réponse à « l’échec des mesures incitatives ». Il est aussi question de raccourcir d’un coup de baguette magique les durées des consultations des médecins généralistes et les délais d’attente chez les autres spécialistes.

Les EGéOS, qui ont impliqué l’ensemble des acteurs du monde de la santé, ont rejeté toute coercition à l’installation des médecins généralistes, inefficace, injuste et délétère en termes démographiques. La Ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative Madame Roselyne Bachelot-Narquin a affirmé à plusieurs reprises que toute mesure visant à améliorer la démographie médicale et sa répartition devrait respecter le principe de solidarité intergénérationnelle, excluant de fait toute atteinte à la liberté d’installation. Le Président de la République Nicolas Sarkozy a récemment affirmé qu’il fallait inciter les médecins à exercer en zone peu dense au moyen de mesures globales et organisationnelles (maisons de santé pluridisciplinaires, coopérations entre professionnels). Les négociations conventionnelles ont exclu de recourir à des mesures coercitives à l’installation, préférant en appeler à la solidarité professionnelle et intergénérationnelle.

Les contradictions et les contre vérités sont nombreuses. La carence globale en médecins amorcée sur l’ensemble du territoire, tient plus aux décisions politiques d’hier qu’à une mauvaise volonté des praticiens. Affirmer que le délai d’attente chez un spécialiste est trop long, tout en refusant d’augmenter le quota de futurs spécialistes est un non sens. Constater que l’incitation ne marche pas, alors qu’elle n’existe pas encore, est un mensonge. Prendre le risque de décourager les jeunes médecins de s’installer par une politique coercitive n’est pas la solution, tandis que la diminution importante du nombre total de médecins a commencé. N’agir que sur l’étape ponctuelle de l’installation ne répond pas à la question de la nécessaire réorganisation globale du système de soins et dénote une méconnaissance profonde des réalités de terrain et des enjeux en médecine. Que des membres de la mission qui affirmaient hier encore défendre la liberté d’installation l’attaquent aujourd’hui est inquiétant.

Les représentants des jeunes et futurs médecins espèrent que l’examen du projet de loi « Hôpital, Patients, Santé, Territoires » par l’Assemblée Nationale permettra d’assister à un véritable débat constructif, non démagogique, qui ne renie pas les conclusions des EGéOS, et ne mette pas plus en danger l’offre de soins sur l’ensemble du territoire qu’elle ne l’est déjà.

Contacts presse
Anne-Laure LEPORI, Présidente de l’ANEMF - president@anemf.org
Bérengère CROCHEMORE, Présidente de l’ISNAR-IMG
Olivier VERAN, Porte parole de l’ISNIH
Raphaël GAILLARD, Président de l’ISNCCA

Develop'it Copyright © ISNCCA 2005-2017 - Mentions légales