L'ISNCCA

  Statuts

  Informations

  Liens

  NewsLetter

  Partenaires

ActUalité

Retour   Envoyer à un ami  Imprimer 

 

APM - 18/11/2005

Posté par Céline GAGNEPAIN, le Mardi 22 Novembre 2005

 

SUJET : HÔPITAL PRATICIEN RETRAITE IRCANTEC ISNCCA SPÉCIALISTES


TITRE : La réforme de l'Ircantec porte le "coup de grâce" aux carrières hospitalières, selon l'ISNCCA


PARIS, 18 novembre (APM)
L'Intersyndicat national des chefs de clinique assistants des hôpitaux de ville de faculté (ISNCCA) a estimé dans un communiqué que la réforme de l'Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l'Etat et des collectivités publiques (Ircantec) porte le "coup de grâce" aux carrières hospitalières.

Les chefs de clinique assistants et assistants hospitalo-universitaires se déclarent "surpris" et "inquiets" sur la réforme de l'Ircantec. Ils estiment qu'elle réduira considérablement l'attractivité des carrières hospitalières et donc le recrutement de médecins spécialistes.

La Confédération des praticiens des hôpitaux (CPH) a calculé qu'un praticien hospitalier débutant sa carrière en 2006, tout en cotisant plus avec diminution de son salaire net, subira une perte prévisible de près de 40 % de points Ircantec par rapport à la situation actuelle, note-t-on.

Le gouvernement "souhaite-t-il réellement que les médecins représentant l'élite de la médecine spécialisée, à savoir les anciens chefs de clinique assistants, désertent définitivement l'hôpital public?", s'interroge l'intersyndicat.

L'ISNCCA demande le retrait des décrets en préparation et l'ouverture d'une concertation élargie.

Il s'associera aux mouvements prévus pour le mois de décembre par les organisations syndicales représentant les praticiens hospitaliers.

cb/fb/APM polsan
CBIKI002 18/11/2005 16:43 ACTU

Develop'it Copyright © ISNCCA 2005-2017 - Mentions légales