L'ISNCCA

  Statuts

  Informations

  Liens

  NewsLetter

  Partenaires

ActUalité

Retour   Envoyer à un ami  Imprimer 

 

Projet de loi de santé

Posté par Céline GAGNEPAIN, le Vendredi 30 Janvier 2015

 

Communiqué de presse du 30/01/2015 de l’ISNCCA



Projet de loi de santé : le Ministère de la Santé ferme la porte à toute négociation

L’ISNCCA a été reçu par Marisol TOURAINE, Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes le 29 janvier 2015.

Ses représentants ont exposé leurs griefs relatifs au projet de loi de santé et à la méthode employée : absence totale de concertation et délais de débats (15 jours) totalement insuffisants pour aboutir à un accord.

L’ISNCCA a tout d’abord demandé la mise en place d’une réelle concertation dans une temporalité rendant crédible la possibilité d’un accord.

L’ISNCCA a par ailleurs rappelé que le projet de loi de santé ne répond en rien aux véritables défis qui paralysent le système de santé français : le rôle de l’hôpital public et sa gouvernance, la création d’un premier recours ambulatoire solide et son articulation avec l’hôpital, la mise en place de filières cohérentes prenant en charge les maladies chroniques et la répartition de l’offre de soins sur le territoire.

Malgré notre réelle volonté d’ouverture pour sortir de la crise actuelle, nous constatons être devant une situation totalement bloquée. La Ministre a opposé une fin de non-recevoir à nos propositions visant à donner un sens à ce projet de loi qui doit impérativement réformer un système de santé à bout de souffle.

La seule proposition consentie par la Ministre est celle de la constitution d’un groupe de travail dont les conclusions ne pourront être prises en compte qu’après le début du débat parlementaire ! Cette proposition indécente et s’apparentant à un jeu de dupes est le reflet de l’absence totale de considération de la Ministre pour les jeunes médecins que nous sommes.

Le dialogue étant rompu et la possibilité de toute négociation sur la méthode de travail écartée, l’ISNCCA ne peut que s’opposer.

Dans ce contexte, l’ISNCCA a déposé un préavis de grève et appelle l’ensemble des chefs de clinique des universités-assistants des hôpitaux, des assistants hospitaliers universitaires, des praticiens hospitaliers universitaires et des assistants des hôpitaux à rejoindre le mouvement de grève des internes à compter du 4 février 2015.

Enfin, l’ISNCCA appelle l’ensemble des médecins libéraux ou hospitaliers, juniors comme seniors, du pays à sauver ce qui peut encore l’être des valeurs portées par le système de santé français en manifestant massivement le 15 mars 2015 à Paris.


Contacts presse :
Docteur Julien LENGLET, Président de l’ISNCCA
Docteur Sébastien MIREK, Premier Vice-Président de l’ISNCCA

Develop'it Copyright © ISNCCA 2005-2017 - Mentions légales