16 Décembre • Assemblée Générale Extraordinaire
 
 

  L'ISNCCA

  Statuts

  Informations

  Liens

  NewsLetter

  Partenaires

ActUalité

Retour   Envoyer à un ami  Imprimer 

 

Manifestation du jeudi 29 janvier 2009

Posté par Céline GAGNEPAIN, le Mardi 27 Janvier 2009

 

Fichiers joints :
20090127_Communique_de_presse_ISNCCA_Greve_29012009.pdf

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE L’ISNCCA

Paris, le mardi 27 janvier 2009

L’Inter Syndicat National des Chefs de Clinique Assistants des Hôpitaux (ISNCCA) soutient les nombreux syndicats de médecins hospitaliers qui manifesteront le jeudi 29 janvier 2009 pour exprimer leur inquiétude sur l'avenir de l'hôpital public.

Après plus de vingt années d'une diminution constante du nombre de lits dans le secteur public, après l'absorption de la pénurie de personnel engendrée par la mise en place des 35 heures, après des années de restructuration où la limitation des dépenses a été le leitmotiv des gouvernements, c'est une nouvelle limitation de nos moyens qui se décide aujourd'hui. Comment se satisfaire que du jour au lendemain l'ensemble des CHU s’avèrent en déficit au gré d’un changement des règles de tarification ?

La tarification telle qu'elle est définie aujourd'hui ne permet pas un financement équitable de l'hôpital public. Nous demandons que la T2A évolue rapidement pour rémunérer plus justement les activités d'excellence mises en œuvre dans les CHU français. Il est vrai que l’hôpital doit se réorganiser, qu’une nouvelle gouvernance doit y naître, et que les moyens doivent être répartis de façon optimale sur l’ensemble du territoire français. Mais il est contreproductif de priver ainsi l’hôpital public de ses moyens, de l’affaiblir dans ses missions et de le soumettre à des contraintes financières dont il ne se relèvera pas : l’activité de soins de l’hôpital et notamment des hôpitaux universitaires doit être valorisée à la hauteur de l’excellence que l’on en exige. Il faut également veiller à ce que soit prises en compte dans cette juste rémunération les missions de service public, notamment la continuité des soins et l’accès aux soins à tous, quels que soient l’origine et les moyens des patients.

Il est légitime que les médecins hospitaliers manifestent leur inquiétude concernant l’avenir de l’hôpital public, au moment de l'examen de loi "Hôpital, Patients, Santé, Territoires". Les chefs de clinique, qui constitueront demain les forces vives de l’hôpital s'inquiètent à leur tour et sont solidaires de l'ensemble des professions de santé qui manifesteront ce 29 janvier.

Contacts presse :

Dr Raphaël Gaillard
Tél. : 06 60 17 87 64
Mél. : raphael.gaillard@normalesup.org

Dr Rémi Flicoteaux
Tél. : 06 82 16 44 85
Mél. : remi.flicoteaux@gmail.com

Develop'it Copyright © ISNCCA 2005-2017 - Mentions légales